Pourquoi renforcer les capacités des ANÉ ?

Les associations nationales d’évaluation sont les éléments fondamentaux de l’édifice national de promotion de l’évaluation. Elles sont les intervenantes en première ligne du plaidoyer en faveur de l’évaluation. Elles regroupent les forces vives qui forment la base de la professionnalisation de la pratique de l’évaluation. Par définition animées par des bénévoles, les associations nationales d’évaluation, dans leur mission de promotion de la culture de l’évaluation et de renforcement de capacités de leurs membres, font face à de nombreux défis et difficultés.

Le projet vise le renforcement des capacités institutionnelles, organisationnelles, opérationnelles et techniques de ces associations nationales d’évaluation par un éventail de moyens choisis selon les ressources disponibles : des appuis institutionnels, des ateliers et séminaires, des formations pointues, des activités en présentiel ou en ligne.

Un consortium de partenaires s’est engagé, au cours des dernières années, dans le développement et la réalisation de cette démarche. Il inclut le RFE, l’UNICEF, le CLEAR francophone, UN Women et l’OICE/EvalPartners.

Objectif général

Soutenir l’institutionnalisation pérenne de la fonction évaluative dans les pays francophones, par le renforcement des capacités des associations nationales d’évaluation membres du RFE.

Des réalisations

Au cours des dernières années le RFE a contribué au renforcement des capacités d'une dizaine d'Associations Nationales d'Évaluation via :

  • la production de tutoriel (prise en main des fonctionnalités Google)
  • la tenue de deux enquêtes auprès des associations membres (2016, 2018)
  • l'organisation d'un séminaire de renforcement à Ouagadougou en septembre 2017
  • l'organisation d'un séminaire de renforcement à Kampala en mars 2017 (en marge du Congrès de l’AfrEA)
  • la mise au programme d'un Carrefour dédié aux ANÉ lors du FIFE2016
  • l'organisation d'un séminaire de renforcement à Marrakech en décembre 2016 (en marge du FIFE2016)
  • l'organisation d'un séminaire de renforcement à Dakar en octobre 2015
  • la contribution à la "Boîte à outils" de l'OICE