Dans le cadre du FIFE2019, 16 Ateliers de perfectionnement ont été retenus et mis au programme. Ces ateliers se tiendront le 12 novembre 2019. Nous vous invitons à prendre connaissance des descriptifs de chacun d'entre eux en cliquant sur les liens ci-dessous. Certains Ateliers se dérouleront sur la journée entière (J), d'autres se dérouleront le matin (M) et d'autres l'après-midi (AM). Nous vous conseillons de bien prendre en considération cette information pour composer votre programme d'Atelier-s (de un à deux Ateliers selon votre choix).

Ateliers 12 nov. - Matin (09h00 à 12h30)

Atelier n°01 - Les hypothèses sous-jacentes au cadre de la sécurité alimentaire pour des évaluations transformatives des rapports hommes/femmes (M)

Intervenant : M. Pié OUATTARA (Programme Alimentaire Mondiale - Burkina Faso)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : avancé

Descriptifs :

Comment incorporer le principe « Ne laisser personne derrière » dans la poursuite de l’Agenda 2030 et surtout des objectifs 2 (faim zéro) et 5 (égalité entre les sexes) ? Comment transformer les méthodologies d’évaluation pour identifier les faiblesses structurelles des interventions par rapport à l’inégalité de genre et de faciliter leur résolution ? Utilisant l’exemple de la sécurité alimentaire, cet atelier propose deux portes d’entrée principales :

  • Identifier et questionner les hypothèses de causalité de l’insécurité alimentaire plus autorisées dans les divers pays et contextes objets de l’évaluation pour comprendre leur pertinence et biais selon différents points d’observation (en privilégiant les points de vue des femmes rurales) ;
  • Identifier et questionner les hypothèses sous-jacentes au cadre théorique dominant de la sécurité alimentaire, pour apprécier l’importance relative de chaque pilier de cette même théorie (disponibilité, accès, utilisation, stabilité), en le regardant par le niveau individuel, défini surtout par l’identité de genre et par le statut socio-économique.

Après ce travail de déconstruction, une compréhension différente de chaque critère d’évaluation sera possible. Au lieu de considérer le genre ex post, on aura pu identifier les limites de la vision d’origine inscrite dans le modèle de coopération encore organisé autour de paquets conceptuels nationaux ou de subdivisions administratives sous-nationales.

Objectifs :

  • réfléchir en dehors des sentiers battus de la communauté de la coopération internationale ;
  • reconsidérer la narration de causalité dominante ;
  • recadrer la théorie de la sécurité alimentaire et réorganiser les priorités de divers piliers pour privilégier le point de vue de l'expérience individuelle.

Atelier n°02 - Méthodologie et outils de la gestion des connaissances (M)

Intervenant : M. Amos MENARD (CLEAR francophone - Sénégal)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : débutant

Descriptifs :

Les organisations génèrent constamment des connaissances et des données. Les évaluateurs-trices participent à cette dynamique en produisant des conclusions sur ce qui fonctionne et ne fonctionne pas. Par contre, les organisations disposent rarement des capacités nécessaires pour recueillir, formater et partager ces expériences, qui sont souvent tacites. Cet atelier vise à renforcer la capacité des participants-tes à amener les organisations à tirer les enseignements essentiels de leurs opérations et à les partager de façon systématique. Il est inspiré et adapté du « Manuel pour le partage des connaissances et la réplication à grande échelle des solutions qui fonctionnent » initialement été publié en anglais par la Banque mondiale.

Objectifs :

  • développer une culture du partage des connaissances au sein des organisations ;
  • développer des aptitudes de cueillette de connaissances et de données opérationnelles ;
  • apprendre à formater les connaissances pour le partage et l’apprentissage ;
  • contribuer à concevoir des activités de partage des connaissances axées sur les résultats.

Atelier n°03 - Evaluation d’impact de projets et de programmes de développement à l’aide de la méthode de l’appariement sous STATA (M)

Intervenant : M. Honoré MENZAN (Consultant à la BAD - Côte d'Ivoire)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

L’atelier proposé porte sur l’évaluation de l’impact de projets et de programmes de développement à l’aide de la méthode de l’appariement (matching) sous STATA. Il comporte un volet théorique et un volet pratique. Au cours de la phase théorique, les participants apprendront à distinguer l’évaluation d’impact de l’évaluation opérationnelle et intégreront le processus de l’évaluation d’impact. Lors de la phase pratique, les participants appliqueront la méthode de l’appariement à l’évaluation de l’impact d’un projet de développement. Une base de données sera mise à la disposition des participants pour évaluer de manière pratique l’impact d’un projet de développement agricole sur le revenu des bénéficiaires en utilisant le logiciel STATA. La méthode proposée est une méthode de la Banque Mondiale utilisée lorsque l’évaluation de l’impact n’est pas prévue pendant la conception du projet.

Objectifs :

  • distinguer l’évaluation d’impact de l’évaluation opérationnelle ;
  • comprendre le processus de l’évaluation d’impact ;
  • utiliser dans la pratique la méthode de l’appariement pour évaluer l’impact d’un projet sur les bénéficiaires à partir d’une base de données sur STATA.

Atelier n°04 - Conduite professionnelle d'une évaluation à l'international (M)

Intervenant : M. Serge Eric YAKEU (EvalIndigenous & CAED - Cameroun)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

Réussir une évaluation à l’international requiert des aptitudes et des compétences spécifiques. Tout en proposant des astuces pratiques, cet atelier sur la conduite professionnelle en évaluation examinera aussi les implications des contextes organisationnel, politique et social ; les pratiques culturelles, l’identification et l’analyse des contributions des parties prenantes ; l’analyse du rôle de l’évaluateur et de l’utilisation des évaluations. Les questions de faisabilité et d’utilité de l’évaluation, ainsi que les étapes méthodologiques seront abordées. L’atelier sera construit autour des expériences des participants et se fera sous forme d’échanges. Des exemples concrets d’évaluation à l’international seront également au centre des discussions.

Objectifs :

  • se familiariser au processus de conduite d’une évaluation dans un contexte international ;
  • apprendre comment aborder des questions spécifiques pour l’analyse des parties prenantes à une évaluation multiacteurs ;
  • être exposé aux différentes étapes méthodologiques suivant les types d’évaluation dans les contextes divers.

Atelier n°05 - Collectes de données mobiles sous Survey Solutions (M)

Intervenant : M. Sondo Eloi SOMTINDA (Consultant à la BAD - Côte d'ivoire)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : débutant

Descriptifs :

Application libre développée par la Banque Mondiale depuis 2013, Survey Solutions offre une solution durable et efficiente pour la conduite de tout type de collectes de données (simple comme complexe). Cette initiative vise à soutenir les Instituts de Nationaux de Statistique et toutes les structures qui dans les domaines des enquêtes pour la conduite d’enquêtes électroniques. Le logiciel offre une organisation pratique semblable à celle de l’enquête papier en terme de personnel (enquêteur, contrôleur, superviseur, concepteur). Survey Solutions offre la possibilité d’intégrer dans le questionnaire électronique de puissants contrôles, voire tout le programme d’apurement. Ce qui pourrait permettre d’éviter un apurement de données après la collecte de données.

Contenu : création du compte designer ; programmation numérique du questionnaire ; création du compte headquater et comptes associés ; importation du questionnaire ; affectation des questionnaires ; configuration des tablettes ; synchronisation des questionnaires (pour recevoir) sur les tablettes ; remplissage des questionnaires (collecte des données) ; synchronisation des données ; exportation des données collectées.

Objectifs :

  • comprendre le potentiel d’un outil de collecte de données libre ;
  • s’initier à son fonctionnement.

Atelier n°06 - Théorie du changement : définition et démarche de conception ou de reconstitution (M)

Intervenant : M. Abdel Jawed Adéchinan BOUREÏMA (Bureau de l’Évaluation des Politiques Publiques/Présidence de la République - Bénin)

Durée : demi-journée (matin)

Niveau : débutant

Descriptifs :

La théorie du changement est un descriptif clair du processus par lequel une intervention (projet, programme, stratégie, politique) devrait produire les résultats escomptés, la chaîne de causalité sous-jacente ainsi que les conditions externes qui pourraient influencer l'observation des changements. La visualisation de la théorie du changement débute par le développement du modèle logique. Comme ce modèle n'illustre pas parfaitement le contexte de l'intervention publique, un résumé narratif de ce contexte et des facteurs externes est nécessaire. L'atelier présentera les différentes composantes d'une théorie du changement avec des illustrations appropriées.

Objectifs :

  • développer une connaissance approfondie du concept de la théorie du changement, de son utilité et de ses éléments constitutifs ;
  • maîtriser la démarche d’élaboration d’une théorie du changement.

Ateliers 12 nov. - Après-midi (14h00 à 17h30)

Atelier n°07 - Concepts, approches, mécanismes et pratiques de la théorie du changement en évaluation (AM)

Intervenant : M. Miché OUEDRAOGO (ENAP/RéBuSE - Burkina Faso)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : débutant

Descriptifs :

Une étape préalable essentielle à l’évaluation d’un programme et souvent négligée par les évaluateurs dans leur approche est la théorie du changement. Construire une bonne théorie du changement permet à l’évaluateur de mieux comprendre les liens de causalité dans la chaîne des résultats, ce qui permet ensuite de réfléchir à la contribution potentielle de l’intervention au changement constaté. Cet atelier initiera les participants-es aux concepts de la théorie du changement, présentera les différentes approches d’élaboration de la théorie du changement proposées par des acteurs majeurs du monde du développement et initiera les participants-es à l’élaboration et l’analyse d’une théorie du changement.

L’atelier sera divisé en deux parties : une première partie théorique qui consistera à une présentation des concepts et de la démarche par le formateur et une seconde partie qui consistera en une séance pratique au cours de laquelle les participants-es travailleront en petits groupes sur un cas proposé par l’animateur.

Objectifs :

  • comprendre la logique de causalité dans les succès ou les échecs des programmes ;
  • intégrer la théorie de changement dans une démarche d’évaluation ;
  • construire une théorie de changement.

Atelier n°08 - Démarche pour réaliser des états des lieux de l’évaluation des politiques publiques dans un contexte national (AM)

Intervenant : M. Guennolet BOUMAS NGABINA (Association Gabonaise d'Evaluation et de Suivi - Gabon)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

Cet atelier exposera une démarche diagnostique pour réaliser des états des lieux de l’évaluation des politiques publiques dans les pays de l’espace francophone. Pour les pays francophones qui se lancent dans l’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques, un état des lieux de l’ancrage institutionnel, des usages et de la maturité de la pratique évaluative est important. Il dépend des intérêts défendus, des ressources mobilisées ainsi que des règles et arènes décisionnelles activées par les commanditaires politico-administratifs de l’évaluation. Ces commanditaires sont aussi tributaires de l’appropriation du processus d’institutionnalisation par les organes de contrôle traditionnels, notamment ceux relevant de la division des pouvoirs et du contrôle de l’Exécutif.

Cet atelier soulignera le rôle joué par l’analyse des variables explicatives : les cadres politique, juridique et institutionnel ; les réalisations significatives ; l’étude de la demande et l’offre de prestations privées en évaluation de l’action publique ; et l’analyse de la dynamique et puis la méthode de rédaction d’une feuille de route de l’institutionnalisation de l’évaluation. Un accent particulier sera porté sur les outils utilisés et sur des exemples pratiques.

Objectifs :

  • développer une démarche pour réaliser un état des lieux de l’évaluation des politiques publiques ;
  • conduire un diagnostic de l’évaluation des politiques publiques dans l’optique d’institutionnaliser l’évaluation ou faire un plaidoyer en sa faveur.

Atelier n°09 - Arrimage efficace des agendas nationaux et de l’agenda 2030 des ODD (AM)

Intervenant : M. Mamadou Coulibaly (Réseau Ivoirien de Suivi Evaluation - Côte d'Ivoire)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

L’adoption des Objectifs de Développement Durable (ODD ou Agenda 2030) marque une étape majeure dans la reconnaissance par la communauté internationale de l’importance des principes clés associés à l’utilisation rationnelle des ressources disponibles pour le bien-être social, économique, culturel, politique, environnemental, technique et technologique de l’humanité sans pour autant nuire aux générations futures. Cet atelier permettra de discuter des grands défis de l’élaboration, de la mise en œuvre et de la mesure des résultats des ODD. Il abordera les points suivants : les grands enjeux de la coordination de la politique des ODD au niveau gouvernemental ; les éléments de cadre légal, de coordination stratégique et de responsabilité ministérielle à prendre en compte pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des ODD ; le rôle des acteurs nationaux dans la mise en œuvre des ODD; les indicateurs de résultats des ODD ; des exemples d’outils de planification et d’évaluation des ODD intégrés aux politiques publiques nationales et sectorielles.

Objectifs :

  • comprendre les grands enjeux de la coordination de la politique des ODD au niveau gouvernemental ;
  • maîtriser des outils de planification et d’évaluation des ODD intégrés aux politiques publiques nationales et sectorielles.

Atelier n°10 - Le suivi-évaluation géolocalisé avec KoboToolbox (AM)

Intervenant : M. Miltiade DIEFFI TCHIFOU (Ingénieur application multimédia et réseau - Cameroun)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : débutant

Descriptifs :

L'atelier initiera les participants aux principes du suivi-évaluation géolocalisé de projets et à la prise en main d'un instrument, libre de droit, permettant la réalisation d'enquêtes ou de collectes de données géolocalisées, pouvant être utilisées dans le cadre de dispositifs de suivi ou d'évaluation de projet, notamment dans les contextes de crise. Cet outil est de plus en plus utilisé par les acteurs humanitaires et par les développeurs intervenant dans des contextes de crise.

Les participants-es devront être équipés d'un ordinateur portable et/ou d'un smartphone.

Objectifs :

  • comprendre les enjeux et les modalités existantes pour réaliser le suivi-évaluation géolocalisé de projets/interventions de développement ou politiques publiques ;
  • prendre en main de l'instrument Kobo Toolbox.

Atelier n°11 - Méthodologie d’échantillonnage en évaluation d’impact (AM)

Intervenant : M. Abdoulaye OUEDRAOGO (Action Contre la Faim - Burkina Faso)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

L’élaboration d’une méthodologie d’échantillonnage adéquate dans le cadre d’une évaluation d’impact demeure un défi majeur pour tout évaluateur et reste aussi une des conditions nécessaires pour obtenir des résultats concluants. Dans la mise en œuvre d’un échantillonnage en évaluation d’impact, deux paramètres sont principalement pris en considération : le risque de type I et le risque de type II. Le risque de type I est l’erreur que l’évaluateur commet en tirant une conclusion selon laquelle le projet a eu un impact alors qu’en réalité il en n’a pas eu. Quant au risque de type II, c’est l’erreur que l’évaluateur commet en tirant la conclusion selon laquelle, le projet n’a pas eu d’impact alors qu’en réalité il a eu un impact. Dans la pratique, l’évaluateur devra arbitrer ces deux types d’erreurs. Cependant, le défi pour l’évaluateur est de disposer d’une méthodologie pouvant permettre de détecter un effet s’il existe réellement.

La taille de l’échantillon nécessaire pour une évaluation d’impact dépend de trois paramètres : l’effet minimal détectable, les deux types d’erreurs (I et II) et la variance de l’estimateur. De ce fait, un effet minimal détectable faible va nécessiter une taille importante de l’échantillon. De même, pour minimiser le risque de type II, on devra augmenter la taille de l’échantillon. Enfin, lorsque l’estimateur présente une moindre variabilité, les effets sont plus facilement détectables avec de plus petits échantillons.

Objectifs :

  • développer une connaissance théorique liée aux méthodologies d'échantillonnage en évaluation d'impact ;
  • différencier les méthodes d'échantillonnage classique et celles en évaluation d'impact ;
  • utiliser des logiciels gratuits en ligne pour tirer un échantillon en évaluation d'impact.

Atelier n°12 - Contribuer à une organisation forte : le suivi réflexif des 5 facultés d’une organisation (AM)

Intervenant : Mme Caroline DESALOS (Wageningen Centre for Development Innovation - Pays-Bas)

Durée : demi-journée (après-midi)

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

Dans cet atelier, les participants-tes appliqueront le modèle des 5Cs développés par l’European Centre for Development Policy Management à une organisation et réfléchiront à des modalités pour mettre en place un suivi réflexif. Ils-elles développeront des indicateurs pour chacune des cinq facultés (faculté d’action et d’engagement, faculté d’atteindre des objectifs de développement, faculté de tisser des liens, faculté de s’adapter et de se renouveler, faculté d’assurer la cohérence interne) et feront un état des lieux. Ils-elles échangeront sur les conditions nécessaires à une attitude de réflexion critique au niveau individuel et au niveau d’une organisation; ils-elles discuteront des modalités possibles de capitalisation et de réutilisation des enseignements pour une amélioration du fonctionnement d’une organisation.

Les concepts et modèles seront présentés brièvement : qu’entend- on par capacité; en quoi aborder les cinq facultés permet d’avoir une vision plus complète de la capacité d’une organisation; qu’est-ce-que la réflexion critique et en quoi est-ce essentiel pour apprendre et donc s’améliorer; en quoi le suivi réflexif combine-t-il des éléments du suivi et de l’appréciation des résultats et donc de l’évaluation. L’accent sera mis sur la mise en pratique des concepts sur les organisations représentées par les participants-es : les participants-es seront amenés-es à être acteurs de l’atelier et à partager leur expérience et idées sur les thématiques abordées. L’animatrice partagera son expérience dans l’utilisation du modèle des 5Cs au Bénin et au Burundi et dans la mise en place du suivi réflexif en République Démocratique du Congo.

Objectifs :

  • faire le point sur la capacité d’une organisation ;
  • identifier des pistes d’amélioration.

Ateliers 12 nov. - Journée (09h00 à 12h30 - 14h00 à 17h30)

Atelier n°13 - Passer du suivi à l’évaluation des ODD (J)

Intervenant : M. Michele TARSILLA (UNICEF WCARO - Italie)

Durée : journée

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

Les Revues Volontaires Nationales (RVN) des trois dernières années ont démontré un effort de rendre compte du niveau d’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) dans un certain nombre de pays, y compris dans l’Afrique francophone. Toutefois, le manque de lignes directrices sur comment évaluer les stratégies et politiques publiques qui visent à réaliser les cibles des différents ODD a empêché que ces RVN fournissent aux preneurs de décisions des preuves solides sur pourquoi et comment les actions centrées sur les ODD ont fonctionné ou pas, pour qui et dans quelles circonstances. En réponse, l’UNICEF est à développer des lignes directrices pour évaluer les ODD et plusieurs projets pilotes ont été lancés pour alimenter un dialogue inclusif sur les ODD à évaluer d’une façon concertée à plusieurs niveaux.

Cet atelier se concentrera sur la diffusion des leçons apprises concernant la planification des évaluations des ODD, en particulier sur les stratégies de planification et de lancement des évaluations des ODD et sur les expériences des responsables des gouvernements africains actuellement engagés dans le renforcement de leur système d’évaluation des ODD à partir des RVN réalisées jusqu’ici

Objectifs :

  • comprendre les enjeux et opportunités du lancement des évaluations des ODD à partir des RVN ;
  • intégrer le raisonnement évaluatif dans la planification et la rédaction des RVN ;
  • d’établir des liens avec les représentants-tes d’autres pays pour la mise en place de projets conjoints en matière d'évaluation des ODD ;
  • accéder à des connaissances et ressources normalement uniquement disponibles en anglais.

Atelier n°14 - L’évaluation transformative : appropriation d’une évaluation par ses utilisateurs-trices (J)

Intervenant : M. Lilian PIOCH (F3E - France)

Durée : journée

Niveau : débutant

Descriptifs :

Cet atelier sera l’occasion de découvrir une nouvelle approche de l’évaluation axée sur l’appropriation du processus par les utilisateurs-trices et de questionner et d’enrichir les pratiques dans une perspective d’apprentissages et de changement. Il s’articulera autour des éléments suivants : la perception de l’évaluation par les participants-es et les différentes fonctions d’une évaluation ; les angles de vue d’une évaluation et la structuration du questionnement évaluatif dans une optique d’apprentissage ; les parties prenantes et leurs rôles ; les étapes d’une évaluation orientée vers l’apprentissage et le changement ; la participation des parties prenantes à l’évaluation ; les conditions et les leviers d’une évaluation transformative.

Cet atelier sera réalisé dans la logique d’une formation d’adultes, interactive et participative. Il utilisera les réflexions des participants-es individuellement et en groupes, des cas pratiques et des vidéos, avec des apports de méthodes et d’outils par le formateur. Il pourra s’appuyer sur des cas pratiques des participants-es, et éventuellement aussi sur le témoignage d’une ONG membre du F3E, de l’un de ses partenaires burkinabé, et/ou d’un-e évaluateur-trice.

Objectifs :

  • clarifier le sens et les fonctions de l’évaluation ;
  • identifier les conditions de réussite d’une évaluation dans le sens de l'apprentissage et du changement ;
  • expérimenter des façons d'aborder le questionnement évaluatif favorables à l'apprentissage et au changement ;
  • réfléchir à la participation des parties-prenantes dans une évaluation transformative.

Atelier n°15 - L'intégration de l'agenda 2030 pour le développement durable et le cadre du suivi et d'évaluation des ODD (J)

Intervenant : M. Mahmoud GHOUIL (ONU - Tunisie)

Durée : journée

Niveau : débutant

Descriptifs :

En partant d’une compréhension commune de l'agenda 2030 et du cadre de suivi et d’examen des Objectifs de Développement Durable (ODD), cet atelier servira tous ceux qui veulent rattacher leur intervention et leur évaluation à la philosophie de l’Agenda 2030 à travers les notions de complexité, de transversalité, d’équité et de genre. En adoptant une approche participative et interactive avec une alternance entre présentations, vidéo et travaux de groupes, l’atelier vise en général à permettre une meilleure connaissance des objectifs du développement durable et du cadre de suivi et d’examen de l’agenda 2030 pour le développement durable. Cet atelier sera utile autant aux cadres, gestionnaires et professionnels impliqués dans l’intégration des Objectifs de développement durable (ODD) à leurs politiques nationales que ceux responsables de l’évaluation de l’atteinte des ODD à des niveaux national et local.

Objectifs :

  • connaître l’agenda 2030 ;
  • cerner les principales différences entre les Objectifs du Millénaire pour le Développement et les ODD ;
  • connaître le cadre de suivi et d’examen de l’agenda 2030 ;
  • se sensibiliser aux nouveautés du cadre de suivi et d’examen de l’agenda 2030 ;
  • se familiariser avec le cadre des indicateurs au niveau mondial et les défis d’adaptation aux besoins spécifiques de chaque pays ;
  • connaître certains outils de suivi et évaluation des ODDs ;
  • se sensibiliser aux défis en matière de suivi et surtout d’évaluation du système complexe des ODDs.

Atelier n°16 - Méthodes, techniques et outils d’évaluation de l’intégration du genre dans les politiques publiques/programmes (J)

Intervenant : M. Thaddee YOSSA (Multipolaire - Cameroun) et Jean-Jacques Ngbaramou (ONU Femmes - Côte d’Ivoire)

Durée : journée

Niveau : intermédiaire

Descriptifs :

Les outils d’évaluation de l’intégration du genre dans les politiques publiques nationales et locales sont mal connus des professionnels de l’évaluation malgré une demande accrue. Cette situation transparaît déjà dans l’évaluation de l’intégration du genre dans les secteurs sociaux comme l’éducation, la santé, mais elle se complexifie dans les secteurs techniques comme les infrastructures, l’énergie, les mines, la micro finance, le tourisme, l’eau et assainissement, et les travaux à haute intensité de main d’œuvre. L’évaluation de l’intégration du genre reste un défi dans le développement local. Les professionnels de l’évaluation doivent donc s’approprier les modèles d’analyse et les cadres d’indicateurs pertinents.

Cet atelier pratique et interactif part de l’analyse de l’intégration du genre dans les instruments juridiques et d’orientation politique et stratégique, ainsi que les outils de planification du développement au niveau central et local pour accompagner les participants dans la structuration d’un modèle d’analyse de l’intégration du genre dans un secteur spécifique.

du changement est un descriptif clair du processus par lequel une intervention (projet, programme, stratégie, politique) devrait produire les résultats escomptés, la chaîne de causalité sous-jacente ainsi que les conditions externes qui pourraient influencer l'observation des changements. La visualisation de la théorie du changement débute par le développement du modèle logique. Comme ce modèle n'illustre pas parfaitement le contexte de l'intervention publique, un résumé narratif de ce contexte et des facteurs externes est nécessaire. L'atelier présentera les différentes composantes d'une théorie du changement avec des illustrations appropriées.

Objectifs :

  • construire des modèles d’analyse pour l’évaluation de l’intégration du genre ;
  • élaborer des cadres d’indicateurs.